Si vous vous renseignez sur les fibres musculaires sur internet et que vous n’êtes pas un expert en physiologie, vous pouvez très vite être déstabilisé lorsque vous entendez parler de microfilaments d’actine, de myofilaments de myosine ou encore de réticulum sarcoplasmique (non je ne parle pas de notre ancien président).

Le but de cet article est donc de revenir sur les différents types de fibres musculaires qui composent notre corps, et quelles sont les fibres les plus importantes pour le Fitness.

Les différents tissus musculaires

Pour faire simple, il existe trois types de tissus musculaires différents :

  • Les tissus musculaires squelettiques qui se trouvent dans les muscles locomoteurs, c’est à dire qui nous permettent d’effectuer des mouvements.
  • Les tissus musculaires cardiaques qui existe uniquement dans le myocarde, le tissu musculaire du coeur.
  • Les tissus musculaires lisse qui composent les viscères et les vaisseaux.

Seul les tissus musculaires squelettiques peuvent être contracté volontairement, les autres tissus sont contractés de façon involontaires via une stimulation du système nerveux autonomique ou à un sécrétion d’hormones.

Nous allons donc nous intéresser dans cet article aux fibres que composent les tissus musculaires squelettiques, ceux sur qui nous pouvons avoir une action direct !

Les différentes fibres du tissu musculaire squelettique

detail_fibre2

Nous entrons maintenant dans les vif du sujet, les différentes fibres musculaires !

Les débutants pensent généralement que le musculaires est uniforme et composé d’un seul type de fibre musculaire, et pourtant non !

On distinguent deux grands types de fibres musculaires :

Les fibres lentes (ou fibres rouges)

Ces fibres sont plus efficace en métabolisme aérien, c’est à dire pour les sport d’endurance comme la course à pied par exemple.
Ces fibres ont les propriétés suivantes :

  • Peu fatiguables
  • Faible diamètre (très fines) et avec une forte densité capillaire (d’où leur nom fibre rouge).
  • Très fournis en mytochondrie (usines de fabrication d’énergie à partir de l’oxygène)

Les fibres rapides (ou fibres blanches)

Ces fibres sont efficaces lors des efforts courts et intenses. Elles ont les proprietés suivantes :

  • Gros diamètre
  • Faible densité capilaire (d’où leur couleur blanche)
  • Quantité importante de nerf dans la fibre
  • Riche en réserve énergétique, le glycogène

Vous l’aurez compris, la fibre la plus intéressante pour la musculation est la fibre rapide (ou fibre blanche).

Elle va permettre de développer votre masse musculaire grâce à son diamètre beaucoup plus important que les fibres lentes.

Lorsque vous pratiquez un entrainement de type Fitness avec des efforts courts et intenses, une partie de vos fibres lentes se transformeront en fibres rapides afin d’accepter de mieux en mieux de type d’effort et développer ainsi vos performances et votre masse musculaire.

Le pourcentage de base entre les fibres lentes et les fibres rapides, défini génétiquement, est généralement égal chez la plupart des individus.

Néanmoins, certaines personnes présente à la base un pourcentage plus important pour un des deux types.

C’est pourquoi certaines personnes prendront par exemple très facilement du muscle, et d’autre seront naturellement beaucoup plus endurants que d’autre !

Quoi qu’il en soit, l’entrainement restera avant tout un facteur déterminant pour votre progression et même si la génétique n’a pas joué en votre faveur pour la musculation, la rigueur et la persévérance dans l’entrainement vous permettrons d’atteindre vos objectifs !

Rate this post